Manon.

Publié le 18 Avril 2013

Manon...du belvédère de Mallet...


Garabit-Mallet-Grandval-05.04.2013-017---Copie.JPGP1000267

 

J'ai admiré les photos que tu as faites et bien sûr j'ai lu tes commentaires.

Et j'ai vu le petit âne.... je le connais ce petit âne

Attends que je te raconte...

L'autre jour, c'était tout début Avril, j'ai fait le même circuit que toi en voiture, avec ma sœur et mon neveu. Il y avait bien moins d'eau au barrage, ce n'était pas aussi joli, et en plus, le temps était bas et gris et il tombait un mauvais crachin.

On est passé au Belvédère, justement, là où tu as pris les photos…

Le parking était désert. Aucune âme. Je me disais que le Cantal n'intéressait plus personne.

Il y avait là une vieille voiture qui était garée. Et rien d'autre, tout était silencieux.

Tout à coup, un homme est arrivé, venant de nulle part...et puis un deuxième. Ils ont discuté un petit moment. Ils parlaient fort, ils riaient.

L'un des deux s'est dirigé vers nous. Je me demandais bien ce qu'il nous voulait. Il avait l'air tellement décidé. Je me suis avancéains aussi accidentés...e vers lui. Il m'a tout juste regardée, et puis, tout à coup, s'adressant au ravin qui est sous le belvédère, il a crié "Manon !!!, Manon !!! Tu viens Manon ?".

Et puis il retourne vers l'autre homme et il lui dit "t'inquiète pas, elle va venir"... et ils s'en vont...et disparaissent par l'ouverture d'un pré. Et puis plus rien le silence de nouveau.

J'étais un peu surprise, plutôt époustouflée qu'on laisse une petite fille, comme ça, dans une pente aussi abrupte, pleines de rochers, qu'on ne l'attende même pas, et qu'on fasse ses affaires sans se préoccuper de son sort.

Au fur et à mesure que le temps passait, je me disais... ce ne doit pas être une petite fille, ce doit être un chien. J'écoutais et je regardais la pente, cherchant par où allait apparaître cette "Manon"...

Non, pas de chien... le chien aurait fait un peu de bruit quand même en se frayant un passage dans les buissons... et puis  il aurait aboyé quand son maître l'a appelé...

Ce devait être une chèvre alors... par une pente aussi escarpée..., il n'y a que les chèvres pour s'aventurer sur des terr 

J'écoutais, pensant que j'allais l'entendre grignoter quelques menus branchages... Non, rien... pas de chèvre non plus...

Il faisait très très froid, le grésil entrait par les interstices de nos cols... On a descendu quelques marches et on est allé prendre quelques photos juste au dessus du précipice...Voilà, c'est fait. Rentrons, il fait froid maintenant.

Et lorsque nous nous sommes retournés, qu'a-t-on vu juste en contrebas du parking ?... "La" Manon en question !, une jolie petite ânesse (si, si, c'est une fille, j'ai bien regardé !). Elle était là, toute tranquille, en train de brouter quelques jeunes pousses d'herbe bien verte, tout en nous regardant de ses grands yeux maquillés de noir et de blanc.

 

P1000270Garabit-Mallet-Grandval-05.04.2013 025P1000269

 

 

Elle ne paraissait pas très inquiète et on voyait bien qu'elle avait l'habitude de voir des gens sur ce parking. Nous l'avons regardée un petit moment et nous sommes remontés en voiture.

Alors que mon neveu venait juste de démarrer, il s'est mis à dire "mais non Manon, mais non... allez Manon... Vas là-bas...".

J'étais en train d'ajuster ma ceinture de sécurité et j'ai relevé la tête, intriguée par les paroles de mon neveu, et j'ai pu voir que Mademoiselle Manon avait avancé en silence jusqu'à la voiture et avait glissé sa tête à l'intérieur de l'habitacle.

Euhhhh oui.... ça surprend vraiment !, c'est vraiment gros une tête d'âne, vu d'aussi près...

Mon neveu, gentiment, a posé sa main sur son museau pour la repousser..... "Allez, vas Manon, vas...." et il a remonté sa vitre.

Manon nous a regardés...un peu comme si elle nous toisait... un peu comme si tout à coup elle nous en voulait de ne pas l'emmener avec nous... ou peut-être attendait-elle un crouton de pain... ou un morceau de pomme ?

Et puis elle est partie tout en trottinant. Elle a traversé le parking et a disparu par l'ouverture du même pré où les deux hommes avaient disparu.

En repartant vers Lavastrie, nous avons cherché à savoir où était partie Manon...

En fait, en contrebas de la route, bien cachée, il y a là, la maison de Manon. Avec un toit, une réserve d'herbage, une cuve à eau… Si, si, c'est là que vit Manon.

Voilà pour la petite histoire...


Jackline.17.04.2013

Rédigé par Lylience

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article