Le point ... du jour

Après treize années de survie avec cette saleté de maladie,

Je suis sur le point, de faire le point, point par point,

Sur mes peines et mes tracas, sur mes scènes et mes fracas,

Au point, de mon point de vue,  d’être mal en point.

Après la stimulation cérébrale et la rééducation à Cébazat

Point n’est besoin de dire que j’en suis  au même point,

Et je me réjouis, chaque matin je quitte encore mon lit.

Un point c’est tout, cette peste marque des points,

Mais pas trop, je mets les points sur les i, après une mise au point.

 

Points de couture, ma maladie a ses morsures.

Point de tige, parfois… j’ai le vertige….

Point de bâtit, je n’ai plus d’appétit,

Point de croix, tous mes muscles sont en bois ;

Point de devant, ce n’est pas marrant !

 

Points de tricot, ma maladie a ses gros mots.

Point de riz, presque… je souris…

Point jersey, je ne vais pas pleurer,

Point mousse, tous mes sens s’émoussent ;

Point de damier, ce n’est pas gagné !

 

Points de ponctuation : ma maladie a ses raisons.

Point à la ligne, souvent… je me résigne…

Point virgule, je ne reste pas dans ma bulle,

Point d’exclamation, tous mes neurones s’en vont ;

Point final, ce n’est pas normal !

 

Points d’intersection : ma maladie a ses lésions.

Point de vente, malheur…je m’épouvante…

Point de rencontre, je n’ai plus rien contre,

Point relais, toute ma force disparait ;

Point d’eau, ce n’est pas réglo !

 

Points noirs : ma maladie a ses espoirs.

Point névralgique, longuement… j’explique…

Point fort, je n’ai plus de ressort,

Point  de côté, tous mes mouvements sont tremblés ;

Point sensible, ce n’est pas possible !

 

Un point c’est tout… un poème…

 

Monique (25/06/2013)

 

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :