Publié le 5 Mai 2014

L’école, ses rites, son enseignement.

 

Les jeux de la récréation :

  • Jeux de marelle :
  • celle à 6 cases (marelle droite) qu’on emprunte sur un pied.
  • celle en rond (marelle escargot) où l’on sautille.
  • celle classique (marelle avion) avec le ciel et la terre.

Jeux de marelle où l’on lance son palet et on le pousse du pied, sans «mordre» les traits (marcher sur les lignes). Le palet est précieux : trouver la pierre plate et lisse qui fait gagner ne se fait pas en un jour, et quand on l’a trouvé, gare aux voleuses ! Ce qui est précieux aussi est la craie pour dessiner nos marelles.

                    

  •  Jeux de cordes :
  • le saut à la corde individuel, avec comptine et comptage.
  • Le saut à trois, deux qui font tourner, une qui saute.
  • le saut à trois, deux qui tiennent la corde tendue sur leurs jambes, et une qui fait des sauts de plus en plus compliqués.

On achète les cordes au «Bazar à 100 francs» ou au marché, une fois par an et il faut l’économiser.

 

  • Jeux de balles :
  • La balle au mur.

Une à quatre balles en mousse sont nécessaires, il s’agit de jongler en suivant les instructions de la chanson :

  1. partie simple
  2. sans bouger
  3. sans parler
  4. sans rire
  5. d’un pied
  6. de l’autre
  7. d’une main
  8. de l’autre
  9. petite tapette : frapper mains devant soi
  10. grande tapette : la même chose, devant et derrière
  11. petit rouleau : tourner ses mains l’une autour de l’autre devant soi
  12. grand rouleau : la même chose en pivotant sur soi-même

Quand on a fait ces douze figures, on recommence une autre partie, cette fois-ci sans bouger, puis sans parler, puis sans rire…avec 1 balle, 2 balles… Si on lâche la balle, on passe son tour et on recommence tout.

 

  • Rondes, jeux dansés :

Les filles aimaient bien les rondes et jeux chantés. Il y avait une mise en scène pour chacune des chansons, je m’en souviens encore… voila une liste incomplète…

  • Sur le pont d’Avignon
  • Le fermier dans son pré.
  • Nous n’irons plus aux bois.
  • A mon beau château.
  • Sur le pont du nord.
  • Savez-vous planter les choux.
  • Bonjour ma cousine.
  • C’est gugusse.
  • La petite hirondelle.
  • La fille du coupeur de paille.
  • Passe passe, passera.
  • Passez pompons.
  • A la tresse.
  • Le palais royal.
  • Entre les deux.

 

  • Jeux calmes : surtout l’été, assises à l’ombre des tilleuls.
  • Les osselets. (on y joue avec des pierres).
  • Les billes : l’agate décanillée, la course à la pichenette.
  • Les jeux de cartes : Mistigri, bataille, les sept familles, le pouilleux, les réussites.
  • Les jeux de mains : Tiens voilà main droite, Marie Madeleine, feuille-ciseaux
  • Scoubidous : pour attacher aux portes clefs.
  • Jeu de ficelle.

 

 

  • Jeux collectifs, de poursuite, d’habileté :
     
  • Attrappe-trappe
  • chat perché
  • les 4 coins
  • chandelle (le facteur n’est pas passé)
  • l’épervier
  • le filet
  • la cage à l’écureuil.

Ballon prisonnier, la passe à 10.

 

Enfin, on discute, on se chamaille, on crie, on raconte de blagues, etc.…comme dans toutes les cours de récréation. Quand le temps imparti est fini, une élève de la classe du «certificat» actionne la cloche de l’entrée. Toutes les écolières se mettent en rang, deux par deux, en silence, les bras derrière le dos, devant la porte de classe. Et au signal de la maîtresse, on rentre et on se tient debout à côté de son bureau.

Quand on entend «asseyez-vous» on s’exécute toutes ensemble. Je me rappelle du brouhaha lorsque la trentaine d’élèves s’asseyent en même temps et on entend alors le traditionnel «silence, mesdemoiselles».

 

Moi, à la récréation, j’étais souvent punie dans la classe ou dehors (je faisais des tours de cour, accompagnée par d’autres. J’adorais jouer aux balles, avec mes copines : Gina A et Micheline V. On jouait à l’écart, contre le mur de côté, pas loin des cabinets à la turque, où je n’allais jamais.

 

Monique 30.04.2014

Voir les commentaires

Rédigé par Lylience

Repost0

Publié le 11 Avril 2014

Voilà des photos des bouvreuils qui ont illuminé, cet hiver la maison des graines. Les mâles sont très colorés, les femelles sont de couleur sobre.

Les photos sont de Carole, arrangées par moi...

Les beaux bouvreuils
Les beaux bouvreuils
Les beaux bouvreuils
Les beaux bouvreuils
Les beaux bouvreuils
Les beaux bouvreuils
Les beaux bouvreuils
Les beaux bouvreuils
Les beaux bouvreuils
Les beaux bouvreuils
Les beaux bouvreuils
Les beaux bouvreuils
Les beaux bouvreuils
Les beaux bouvreuils
Les beaux bouvreuils
Les beaux bouvreuils
Les beaux bouvreuils
Les beaux bouvreuils
Les beaux bouvreuils
Les beaux bouvreuils
Les beaux bouvreuils
Les beaux bouvreuils
Les beaux bouvreuils
Les beaux bouvreuils
Les beaux bouvreuils

Voir les commentaires

Rédigé par Lylience

Repost0

Publié le 31 Mars 2014

J'ai déjà parlé d'amitié, de celle de Christiane et Alain, de celle de ma voisine Martine. Maintenant, je parle d'un frère de coeur, qui souffre de la même maladie.

Merci à lui d'être toujours là...

 

Des mots d’amitié

 

Mots à maux

 

Jac a dit :

Cette maladie a contribué à nous déposséder de tout bonheur et des joies simples de la vie.

Le calvaire que nous vivons est inhumain et je pense fort à toi dans ces épreuves qui nous mettent en loques.

Toi qui as déjà subi ces épreuves, sais quels espoirs nous donne l’inconscience ou le courage de supporter ces tourments.

 

Mô dit :

Essayons de trouver des petits bonheurs à travers nos épreuves : te lire en fait partie…

Essayons d’oublier nos tourments entre deux épreuves : c’est là notre vie…

Essayons de sublimer nos qualités personnelles pour surmonter les épreuves : jusqu’à la sortie…

 

Mots d'encouragement

 

Jac a dit :

Seuls, toujours et jusqu’à la fin de notre tourment.

Toi, avec la brillance, qui quelquefois t’égare,

Moi, avec véhémence qui souvent effare,

Nous sommes tous des enfants.

Espère en luttant !

Mô dit :

Seuls : on l’est toujours face à la maladie.

Enfants : on le redevient avec la maladie.

Lutter : y a que cela à faire contre la maladie.

Espérer : pour éloigner la maladie.

 

Mots compliments

 

Jac a dit :

Même si la maladie t’a usée, tes analyses sont lucides et pertinentes et ton cœur est bon et généreux.

Tes poèmes sont éblouissants et témoignent de ta sensibilité et de ta lucidité.

Pour toi et le plaisir égoïste que j’ai à te lire.

 

Mô dit :

J’écris pour être lu égoïstement. J’ai besoin de reconnaissance. J’aime les compliments.

 

Mots lumière

 

Jac a dit :

Tu as le droit de craquer, mais gardes ton étincelle qui te sert à allumer la lampe de génie des mots.

 

Mô dit :

Mon étincelle allume la petite veilleuse qui brûle à tes côtés, sans arrêt. Vers elle je me tourne quand je vais mal.

 

Mots imagés

 

Jac a dit :

Je suis comme une pendule immobile mais avec mes bras et mes jambes qui égrènent les secondes, tristes aiguilles tremblotantes.

J’évite de penser.

 

Mô dit :

Je suis comme un robot aux piles usées, avec plus assez d’énergie pour marcher, manger, parler, et même penser.

Je survis.

 

Mots de désespérance

 

Jac a dit :

Je ne t’oublie pas : je fais silence au fond de mon trou comme une bête blessée, vidée, qui se met en sécurité.

J’attends des jours meilleurs qui viendront, je l’espère, rapidement.

 

Mô dit :

Je ne t’oublie pas : je ne parle plus, je m’enferme dans le silence comme un oiseau blessé, qui se blottit dans son nid.

Je n’espère plus grand-chose, mais je veux encore croire à un mieux.

 

Monique (21.03.2014)

Voir les commentaires

Rédigé par Lylience

Repost0

Publié le 25 Mars 2014

Les fleurs roses

Les fleurs roses

 

Jeune femme dans la fleur de l’âge ou jeune fille en fleur,

Je te fais une fleur, je t’envoie des fleurs.

 

Fleurs en bouquet, en pot ou en couronne,

Elles réconfortent ceux à qui on les donne.

Fleurs des bois, cultivées ou sauvages,

Elles embellissent, par leur couleur, le paysage.

Brassée de fleurs coupées ou gerbe de fleurs séchées,

Elles exhalent un parfum prononcé ou discret.

 

Pour voir la vie en rose, mais pas d’éléphants roses,

De ton petit nuage rose, tu m’envoies sur les roses.

 

Rose bonbon, malabar, fraise tagada, barbe à papa,

Toutes les friandises roses sont un dessert de choix.

Rose cochon, fuchsia, pastel, baiser, pétard,

La couleur rose, partout, accroche le regard.

Rose magenta, violacé, orangé, baiser, fluo,

Prennent place harmonieusement, dans ce tableau.

 

Sont présentes :

La marguerite du cap et la grosse marguerite rose,

La tulipe, la gerbera, le pavot et la mauve,

La fleur de nénuphar, l’orchidée et la rose rose.

 

Monique (24.03.2014)

 

Voir les commentaires

Rédigé par Lylience

Repost0

Publié le 18 Mars 2014

P1000631.JPG

Nos amis les oiseaux sont restés fidèles au poste de ravitaillement.

Les mésanges, charbonnières, noires, bleues et nonnettes, sont venues en voisines de haie.

Les moineaux volent en escadrille et atterrissent au pied de la maison des graines, tous les jours.

Les verdiers sont arrivés, peu nombreux, cette année, du bord de la rivière.

Les pinsons des jardins sont passés, ainsi que le rouge-gorge et la sitelle, mais ne sont pas restés.


P1000660.JPG  P1000659.JPG  P1000664.JPG

La grosse surprise de cette année est la présence d’un oiseau extraordinaire :

le bouvreuil pivoine.

 

Un oiseau tout rond, aux belles couleurs, qui défend sa place à la mangeoire.

En oiseau galant, il accompagne sa femelle et chasse les intrigants.


P1000676.JPG  P1000655.JPG

 

Et, quelle ne fut pas ma surprise d’en voir deux, un matin ! Hallucination ?

Que nenni ! Il y a une autre femelle ! Donc un autre couple !


P1000670.JPG

  

Et tout ce petit monde cohabitent, sans trop de conflits…

 

  P1000649.JPG P1000667.JPG P1000703.JPG

 

Monique (17.03.2014)

 

 


Voir les commentaires

Rédigé par Lylience

Publié dans #Mes photos

Repost0

Publié le 23 Février 2014

 

Martine, ma voisine.


 

voyage2-copie-1.jpg  cerises.jpg  jardin4.jpg

Nous avons tous des voisins, mais savons nous qui ils sont vraiment ?

Moi, j’ai des voisins que je ne connais pas et une voisine, Martine.

Elle est exceptionnelle, gentille et généreuse, et un peu coquine.

Elle vient me visiter régulièrement, et m’offre des petits présents…

 

avion2.jpg train2  bateau1.jpg

 

Une ou deux fois par an, Martine voyage. Elle prend l’avion, le train, le bateau.

Pour aller dans des pays lointains voir d’autres cieux, d’autres paysages, d’autres gens.

Dans ses périples, elle n’oublie pas de m’adresser sur une belle carte, un petit mot.

Et en rentrant, elle m’offre ses photos à regarder et quelques documents.

 

march.jpg  confiture1.jpg fleurs.jpg

 

Une ou deux fois par trimestre, Martine me gâte. Elle m’achète pour les fêtes, au marché,

Des mets de choix, huitres, fromage, fruits secs ou juteux, chocolat…

Suivant la saison, elle m’apporte des confitures de myrtilles, de mures, de fruits mêlés

Pour flatter mon regard, elle m’apporte des fleurs, de son jardin ou pas.

 

cuisine4.jpg  cuisine3.jpg   gateau.jpg

 

Une ou deux fois par mois, Martine cuisine pour moi. Elle me fait de la soupe

De potimarron, du potage de légumes bien mixés, et même du bouillon.

Elle me prépare des desserts, du gâteau, de la tarte aux fruits de saison,

A l’automne, des champignons, des mousserons, des cèpes en croute.

 

danse3.jpg  piscine.jpg  visite.jpg


Une ou deux fois par semaine, Martine bouge. Elle fait des activités physiques.

Avec ses amis, elle va à la danse country, ou traditionnelle, à la gym aquatique,

En randonnée pédestre, par tous les temps, aux quatre coins du département.

Martine vient me visiter, pour me parler de choses et d’autres essentiellement.

 

jardin2.jpg  menage.jpg  martine.jpg

 

Une à deux fois par jour, Martine jardine, lit, s’occupe de sa maison.

A la belle saison, elle bêche, plante, arrose son jardin et tond le gazon.

Elle fait le ménage, dépoussière, aère et passe l’aspirateur.

Sur la terrasse, elle lit, écrit, rêve et savoure son bonheur.

 

amis.jpg  resto.jpg  jardin3.jpg

 

Moi aussi, je savoure mon bonheur

D’avoir une voisine si dévouée.

Ses visites me vont droit au cœur

C’est vraiment ça l’amitié !

 

Monique (18.02.2014)

Voir les commentaires

Rédigé par Lylience

Publié dans #Ma vie

Repost0

Publié le 20 Février 2014

Christiane et Alain

 

J’ai deux amis super sympas,

Qui viennent les bras chargés ou pas,

Régulièrement me visiter, me parler

Et m’apporter de la gaieté.

 

A chacune de leur venue,

Je me réjouis et c’est magique !

J’entends comme une petite musique

Qui leurs chante la bienvenue !

 

g01.jpg

 

En montant la gamme        

DO : ils sont aDOrables

RE : ils sont agREables

MI : j’apprécie leur aMItié

FA : et leur grande FAmiliarité

SOL : j’aime leur SOLlicitude

LA : sans aucune LAssitude

SI : ils sont très asSIdus

DO : ce sont des caDOs

 

J’ai deux amis hyper fidèles

Qui m’envoient, quand ils ne viennent pas,

De belles cartes postales dentelles

Des coins où je ne vais pas.

 

A chacun de leur courrier,

Je me réjouis et c’est magique !

J’entends une petite musique

Qui me chante leur amitié !

 

g05.jpg

 

En descendant la gamme  

DO : quand je suis enDOlorie

SI : ils sont SIlencieux

LA : quand je me LAmente

SOL : ils sont SOLeil

FA : quand je suis FAtiguée

MI : ils sont tout MIel

RE : quand je suis REsignée

DO : je suis toute parDOnnée

 

En montant et en descendant

Je les aime bien

Christiane et Alain

Pourvu que cela dure longtemps.

 

Monique (26.01.2014)

Voir les commentaires

Rédigé par Lylience

Publié dans #Ma vie

Repost0

Publié le 15 Février 2014

Voici le dernier puzzle représentant un coin au bord  d'un lac de montagne.

Il m'a inspiré un poème que j'ai écrit le jour de la Saint Valentin.

 

P1000605.JPG

C’est au bord d’un lac de montagne,

Que se situe le restaurant

Où, ce soir je t’accompagne,

Pour un déjeuner charmant.

 

De la terrasse, la vue est splendide.

Les fleurs débordent des jardinières.

Elles se reflètent dans l’eau limpide,

Scintillante de mille lumières.

 

Au loin, un navire blanc

Se balance au gré du vent,

Faisant tinter les mâts,

Musique rythmée et sympa.

 

A flanc de coteau, le village

Offre ses façades blanches

Entourant la chapelle du dimanche,

Souligné par des ifs de cent ans d’âge.

 

C’est au bord d’un lac de montagne,

Que se situe le restaurant,

Où je suis devenue ta compagne

Fiancée à son prince charmant.


Monique(14.02.2014) 

Voir les commentaires

Rédigé par Lylience

Publié dans #Ma vie

Repost0

Publié le 6 Février 2014

Je peux le peu quand c’est le plus que je veux.

Tu vends du vent comme un charlatan d’antan.

Il peint un pin sur une feuille de dessin.

Nous jetons les jetons tous les rouges et les ronds.

Vous faites la fête chez Lucette ma sœurette.

Elles trainent une traine en laine, les vilaines reines.

fete.jpg    peint2.jpg   traine.jpg

Je sens le sang me montant au visage tout blanc.

Tu vis ta vie même si elle n’est pas jolie.

Elle veut un vœu pieux pour se sentir mieux.

Nous cochons les cochons qui feront des saucissons.

Vous piquez un piquet pour fermer votre jardinet.

Ils signent d’un signe qui les désigne.

sens.jpg  cochns.jpg  piquet.jpg

Je sers du cerf sauce au vert, haut les verres.

Tu perds un pair et tu gagnes un père.

Il voit une voie même trois, c’est une question de choix.

Nous ratons deux ratons mais nous attrapons un chaton.

Vous filez un filet de volley à vos coéquipiers.

Elles font un fond à leur décor en carton marron.

voie.jpg   chaton.jpg  vommey.jpg

Je saute une sotte qui gigote comme une idiote.

Tu verras un verrat bien gras par là-bas.

Elle fait la fée désenchantée au cabaret.

Nous gardons les gardons et rejetons les vairons.

Vous versez un verset secret au dossier violet.

Ils bichent une biche qui les aguiche.

cochon2.jpg fee.jpg poisson2.jpg

Je feins la faim en vain, jusqu’à la fin.

Tu barres les barres des t de têtard.

Il vante la vente de menthe contre les lentes.

Nous avions un avion à notre disposition.

Vous bottiez le bottier avec vos idées de souliers.

Elles marchaient au marché avec leurs paniers bien chargés.

avion.jpg  bottes2.jpg  panier2.jpg

Monique (06.01.2014)

Voir les commentaires

Rédigé par Lylience

Publié dans #Les mots

Repost0

Publié le 31 Décembre 2013

Après les non-vœux, les voeux à l’envers,les vœux ordinaires,

voici les vœux de toute une année.

Ceux-là sont à souhaiter tout au long de l’année, et pas spécialement en début d’année.

Je vous souhaite…

 

dimanche.jpg   la-neige.jpg

Bonne chance ! Bonnes vacances !

Bon repas du dimanche,

Bon moment de silence.

 

Bonne nuit ! Bon appétit !

Bon vol sur Paris,

Bonne semaine au ski.

 

Bon rétablissement ! Bon vent !

Bonne rentrée d’argent,

Bon week-end de printemps.

le-printemps2.jpg    le-printemps.jpg

Bonjour ! Bon retour !

Bonne sortie à Saint-Flour,

Bon instant d’amour.

 

Bon dîner ! Bonne soirée !

Bonne promenade à pieds,

Bon mois de mai.

 

Bonne aventure ! Bonne lecture !

Bon chemin vers le futur,

Bon trajet en voiture.

 

Bon réveil ! Bon sommeil !

Bonne récolte de groseilles,

Bonnes noces de vermeil.

la-mer.jpg  promenade.jpg

Bon anniversaire ! Bonnes affaires !

Bon achat à faire,

Bon séjour en bord de mer.

 

Bonne fête ! Bonne dînette !

Bonne course à bicyclette,

Bonne rencontre avec sœurette.

 

Bonne guérison ! Bonne intuition !

Bonne émission de télévision,

Bonne journée à la maison.

la-maison.jpg  la maison2

Monique (31.12.2013)

Voir les commentaires

Rédigé par Lylience

Publié dans #Les mots

Repost0